Passé d’ingénieur architecte, dédié à la conception de grands projets, présent d’artiste qui conçoit et réalise sans contraintes et au fil de son inspiration, les deux sont intimement liés et se chevauchent, se complètent et s’effacent ou se dominent selon le moment.
Tel est le lot de Bernard Voillot qui, sa mission d’ingénieur accomplie, revêtit en 2009 le costume d’artiste-peintre pour  concevoir librement cette fois-ci sans contrainte, au fil de son inspiration, pour rêver…
Acquis aux charmes de l’Italie du Sud, la quiétude des villages de Bourgogne et du sud de la France, la rigueur des villes du Nord, il peint une architecture de rêve sans norme et sans verticale : façades, villages, châteaux se côtoient, se répondent, s’interpénètrent dans une expression architecturale virtuelle.
De même, ses tableaux de nus témoignent d’une recherche constante d’expression en différents langages en s’inspirant, notamment, des bronzes sublimes de Maillol. Ces œuvres sont issues d'un travail régulier, hebdomadaire sur modèle vivant qu’il affectionne tout particulièrement pour l’enrichissement artistique qu’il lui procure.
Ses natures mortes se situent, tout autant, entre le rêve et la réalité, entre l’apparence et l’idéalisé.







 

Une toile comme un grand projet architectural, pour rêver...